ESEM France : Études médicales et paramédicales sans PACES

ESEM France : Études médicales et paramédicales sans PACES

Publié le : 29 juillet 20194 mins de lecture

Pour pouvoir accéder à la deuxième année, qu’importe la branche que vous choisissez (médecine, pharmacie, paramédical, dentaire…), vous devez réussir le concours PACES. Celui-ci correspond dans ce cas à l’examen de fin d’année en L1. Puisqu’il s’agit d’une sorte de sélection, il reste assez difficile à passer. Parfois, tout se joue sur une petite différence d’un demi-point. Peu de personnes arrivent à s’en sortir. Si vous échouez, ne vous découragez pas, d’autres alternatives s’offrent à vous pour accéder au métier dont vous avez tant rêvé.

Les instituts appliquant le système européen

Face à ce système trop sélectif et ne se basant que sur les notes d’un seul examen, quelques instituts, tels que l’ESEM France, proposent des solutions plus accessibles aux étudiants. Pour cet établissement, deux types de cursus sont proposés dont l’odontologie et la kinésithérapie. La première est une branche de la médecine qui vous permettra de devenir dentiste. La seconde est une discipline paramédicale utilisant la gymnastique ou les massages dans un but thérapeutique. Les deux cursus vous ouvrent la porte à de grandes carrières.

En ce qui concerne le diplôme délivré par l’ESEM France, celui-ci, en vertu du droit européen (accords du processus de Bologne) reste valable sur tous les territoires communautaires. Par ailleurs, ce type d’institut de formation ne vous oblige pas à intégrer un tronc commun. Vous étudiez dès la première année les rudiments de votre future spécialité. La sélection se fait d’ailleurs sur dossier avec un CV et une lettre de motivation. Cela permet à l’établissement de juger l’étudiant sur ses réelles capacités.

Des facultés qui proposent des alternatives au PACES

Le concours PACES est jugé trop rigoureux. Pour permettre aux autres étudiants qui n’ont pas réussi ce concours, des facultés de médecine mettent en place des alternatives. Tel est le cas des universités à Rouen ou à Strasbourg qui donnent d’ailleurs des noms différents à leur licence (sciences du vivant, santé…).

En intégrant l’université à Rouen, vous pouvez suivre une formation en médecine dentaire, médecine générale, pharmacie ou sage-femme en remplissant certaines conditions. Vous devez obtenir une moyenne de 12 sur 20 dans un domaine lié en L2 et en L3. En ce qui concerne l’université à Strasbourg, vous ne ferez aucun détour. Vous vous passez réellement du PACES et pouvez intégrer un cursus dans tous les domaines de santé.

Déménager dans un autre pays européen pour suivre une formation en médecine

L’un des avantages du statut de citoyen européen est la possibilité de vous inscrire dans une faculté de médecine dans un autre pays qui n’applique pas le système PACES. Mais, cela suppose que vous étudiez en même temps la langue utilisée en cours. Pour les titulaires de bac S, mais qui se passionnent tout de même dans la linguistique, cette solution s’avère idéale. D’ailleurs, bon nombre d’universités aident les étudiants étrangers dans leur choix en mettant à disposition des accompagnements. Vous pouvez par exemple partir en Croatie ou en Roumanie pour réaliser votre rêve professionnel !

Plan du site